Installation de exim4 avec module authentification SMTP

Présent sur de nombreux systèmes Linux / UNIX de base, exim4 est le serveur smtp par défaut. Il est configuré afin de notifier l’utilisateur principal des modifications du système, du bon déroulement des tâches cron ou des erreurs rencontrées. La boite mail de base est accessible avec la commande « Mail ». Afin d’avoir les fonctionnalité étendues comme l’authentification SMTP, SASL et SPA il sera nécessaire d’installer le paquet exim4-daemon-heavy. Il sera également requis pour intégrer un scanneur de virus ou spamassassin (via l’extension de balayage de contenu et le module Perl).

 

Vérifications de la présence de exim4

Afin de contrôler si vous avez déjà exim4-daemon-heavy d’installé, il est possible de faire plusieurs tests. En voici quelques uns :

exim4 -bV | grep -i 'perl'

Si vous avez une réponse comme celle-ci :

Support for: crypteq iconv() IPv6 PAM Perl Expand_dlfunc GnuTLS move_frozen_messages Content_Scanning DKIM Old_Demime

C’est bien la version complète de exim4 que nous avons. Etant donné que le module perl n’est présent que dans la « version lourde ». Nous pouvons également voir que exim à été compilé avec GnuTLS, utile par la suite pour les connexions chiffrées.

Une autre façon de vérifier ce que nous avons comme installation de exim4 :

dpkg -l | grep -i 'exim'

Devrait retourner quelque chose comme :

ii exim4 4.84.2-2+deb8u4 all metapackage to ease Exim MTA (v4) installation
ii exim4-base 4.84.2-2+deb8u4 amd64 support files for all Exim MTA (v4) packages
ii exim4-config 4.84.2-2+deb8u4 all configuration for the Exim MTA (v4)
ii exim4-daemon-heavy 4.84.2-2+deb8u4 amd64 Exim MTA (v4) daemon with extended features, including exiscan-acl
rc exim4-daemon-light 4.84.2-2+deb8u4 amd64 lightweight Exim MTA (v4) daemon

Dans mon exemple nous avons deux lignes un peu particulières : en bleu une ligne qui commence par rc, pour dire que le paquet à été supprimé mais qu’il reste sa configuration. Et en vert une ligne qui commence par ii pour indiquer que le paquet exim4-daemon-heavy est installé (premier i) et que sa config est installée aussi (second i). Pour ce qui est de la configuration restante de exim4-deamon-light ce n’est pas un problème vu que c’est également la configuration de ce que l’on veut installer.

 

Installation du paquet exim4-daemon-heavy

Si vous disposez déjà d’une installation de exim4 mais en version légère, il est possible d’ajouter le paquet directement via :

apt-get update && apt-get upgrade
apt-get install exim4-deamon-heavy

Ce qui devrait ajouter le paquet manquant.

Ceci étant, si pour une raison ou pour une autre il est nécessaire de désinstaller et purger la configuration de exim4, voici une façon de procéder :

aptitude purge '?name(exim4)'

Cette commande va, via aptitude et un ‘search pattern’, purger tous les paquets qui contiennent ‘exim4’ et leur configuration. C’est simple, net et sans bavure. Il est tout de même possible de faire un « apt-get remove –purge exim4* » à la place d’aptitude.
Il ne restera plus qu’à réinstaller, dans l’ordre :

apt-get update && apt-get upgrade
apt-get install exim4-daemon-heavy exim4-config exim4

Reading package lists... Done
Building dependency tree
Reading state information... Done
The following extra packages will be installed:
 bsd-mailx exim4-base exim4-config
Suggested packages:
 eximon4 exim4-doc-html exim4-doc-info spf-tools-perl swaks
Recommended packages:
 mailx
The following NEW packages will be installed:
 bsd-mailx exim4 exim4-base exim4-config exim4-daemon-heavy
0 upgraded, 5 newly installed, 0 to remove and 0 not upgraded.
Need to get 81.7 kB/2,322 kB of archives.
After this operation, 4,333 kB of additional disk space will be used.
Do you want to continue? [Y/n] Y

Petite vérification de l’installation après l’avoir réinstallée, via un dpkg -l | grep -i ‘exim4’

ii exim4 4.80-7+deb7u4 all metapackage to ease Exim MTA (v4) installation
ii exim4-base 4.80-7+deb7u4 amd64 support files for all Exim MTA (v4) packages
ii exim4-config 4.80-7+deb7u4 all configuration for the Exim MTA (v4)
ii exim4-daemon-heavy 4.80-7+deb7u4 amd64 Exim MTA (v4) daemon with extended features, including exiscan-acl

Tout est bien en ii : ce qui signifie que j’ai bien les paquets d’installés avec leur configuration.

 

Configuration sommaire du paquet, via dpkg-reconfigure exim4-config

installation exim4Comme le titre l’indique, nous allons configurer sommairement le paquet. Dans un premier temps l’utilitaire va nous demander quelle type de configuration nous voulons. Il y a 4 choix possibles : le premier choix nous permet de faire un serveur en mesure de recevoir des mails venant du net. Le second choix va nous permettre de passer par un relai SMTP, c’est à dire passer par un serveur SMTP qui va à son tour transmettre à d’autres, avec tout de même la possibilité de recevoir les mails entrants. Le troisième choix est encore afin d’envoyer vers un smarthost, sans mail local. Et enfin le dernier choix, que du mail local sans mail vers le net.

installation exim4Le choix suivant demande de mettre le nom de domaine principal utilisé pour compléter les adresses mails locales, par exemple. root@localhost deviendrait root@mondomaine.fr pour un mail sortant redirigé vers un webmail. (Dans le cadre d’une notificatiion de tâche cron, etc).

installation exim4La prochaine étape demande de préciser les adresses sur lesquelles exim4 va être en écoute. Rien de bien compliqué. De base : 127.0.0.1 ; ::1

installation exim4Question suivante on nous demande si on veut laisser au minimum le nombre de requêtes DNS. Utile lorsque la machine n’est pas reliée au net en permanence. Si l’accès au net est permanent, cela ne pose aucun souci.

installation exim4L’étape suivant nous demande quel type de boite mail nous voulons sur notre serveur : soit une mailbox dans le répertoire personnel de chaque utilisateur, soit des mbox situées dans /var/mail. Cette seconde solution est préférable pour gérer des utilisateurs virtuels qui n’auraient pas de compte utilisateur sur la machine.

installation exim4L’avant dernière étape nous demande notre préférence pour le fichier de configuration, à savoir : un seul fichier qui regroupe tout, ou plusieurs fichiers de configuration situés dans /etc/exim4/conf.d/
C’est selon votre convenance, pour ma part je trouve le fichier unique bien plus simple pour apprendre à manipuler exim4.

installation exim4Et pour finir la dernière étape qui nous demande vers quel utilisateur local nous voulons rediriger les mails de certains utilisateurs système, comme par exemple pour root, postmaster…

installation exim4Ce qui nous conduit à avoir un fichier de configuration situé ici : /etc/exim4/update-exim4.conf.conf (que l’on peut renommer en update-exim4.conf).
Il nous faut encore redémarrer le service via l’une de ces deux commandes (ou une autre selon votre système) :

/etc/init.d/exim4 restart
service exim4 restart

Nous avons bien notre paquet exim4, avec sa config,  sans aucune trace du paquet exim4-daemon-light. Ce qui termine cet article traitant de l’installation du paquet de notre serveur SMTP en version « complète ». Il nous est possible de tester le bon fonctionnement de notre serveur SMTP avec une commande comme celle-ci :

echo "mail du soir, bonsoir" | mail -s "Ceci est mon premier message, hello world" votre@email.com

Et vous devriez recevoir un mail sur votre adresse, auquel vous ne pourrez pas répondre pour le moment si vous n’avez pas configuré correctement vos enregistrement DNS MX.
Le fichier de log de exim4 se trouve ici : /var/log/exim4/mainlog (il est pratique d’avoir un tail -f vers ce fichier pour débug exim4).

Un autre article suivra dans le but de configurer l’authentification SMTP avec exim4, ainsi que la mise en place d’une connexion chiffrée.

 

Lu 202 fois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *